Catherine de Médicis

1519 - 1589 - Reine de France

Née à Florence, Catherine de Médicis n'a pas deux mois lorsqu'elle perd ses parents. Elle passe ses premières années à Rome sous la protection de son cousin le cardinal Jules de Médicis, qui devient en 1523 le pape Clément VII. Elle quitte l'Italie en 1533, lorsque Clément VII fait alliance avec le roi de France et rejoint Marseille pour épouser, le 28 octobre, le deuxième fils de François Ier, Henri, duc d'Orléans. Par son mariage avec le futur Henri II, elle devient dauphine et duchesse de Bretagne entre 1536 et 1547. Reine de France de 1547 à 1559, elle est aussi la mère de trois rois de France : François II, Charles IX et Henri III. A la suite de la disparition de son fils François II en 1560, elle assume la régence du royaume pour son deuxième fils Charles IX, alors âgé de 10 ans.  Jusqu'en 1574, elle joue un rôle prépondérant dans les affaires politiques françaises.

À partir de 1562, quand éclatent les guerres de religion entre catholiques et protestants, elle n'a de cesse de trouver des accords entre les belligérants pour pacifier la France. Elle proclame la liberté de conscience pour les protestants avec l’Edit de janvier 1562 et marie sa fille Marguerite de Valois avec Henri de Bourbon, futur Henri IV et chef des protestants. Malgré sa volonté de réconcilier catholiques et protestants, elle laisse faire le massacre de la Saint-Barthélemy, ce qui lui permet d’éliminer l’Amiral Gaspard de Colligny. Elle meurt le 5 janvier 1589 à Blois (France), sans être parvenue à apaiser les guerres de Religion qui ensanglantent la France jusqu'en 1598.

 

Les prémices du Domaine

L'histoire du domaine national de Saint-Cloud commence à la fin du XVIème et plus précisément en 1577, lorsque la reine mère, Catherine de Médicis, fait l'acquisition de l'hôtel d'Aulnay. Elle en fait don la même année à l'un de ses plus fidèles écuyer, Jérôme de Gondi, issu tout comme elle d'une grande famille de Florence.

Un système hydraulique hors normes !

Petit domaine de 13 arpents (environ 5 hectares), ce dernier est traversé par le ru de Vaulichard et abrite une source d'eau potable. C'est pour cette source que Catherine de Médicis fait l’acquisition de l’Hôtel d’Aulnay. Son projet : acheminer les eaux de Saint-Cloud jusqu’aux jardins de son Palais des Tuileries au cœur de Paris. La Reine souhaite aménager au sein du jardin des Tuileries une fontaine monumentale, avec pour maître d’œuvre, Bernard Palissy. C’est donc un projet titanesque qui voit le jour, avec la construction d’un aqueduc en terre cuite et en grande partie souterrain, reliant le jardin de Saint-Cloud à celui des Tuileries à Paris, en passant par la colline de Chaillot. Cet aqueduc, offert par la Reine aux parisiens et dénommé plus tard « Aqueduc de Chaillot », ne sera pas conservé longtemps après sa mise en service. Tombé dans l’oubli, il est redécouvert lors de fouilles au XIXème siècle et considéré un temps comme un ouvrage de l’époque Gallo-romaine.

 

MenuFermer le menu