Présentation de l'exposition

Le Domaine national du château d'Angers présente l'exposition : 

"De feu et de soufre, l’armée de l’Apocalypse. 

La guerre au XIVe siècle"

© CMN

Le domaine national du château d’Angers présente toute l’année au public la tapisserie de l’Apocalypse, chef-d’œuvre médiéval unique au monde. Au-delà de son sujet religieux, la tapisserie raconte une histoire, celle de son époque troublée.

La deuxième moitié du XIVe siècle est en effet marquée par l’instabilité politique, les révoltes urbaines et rurales, les pillages et un conflit endémique et sporadique que l’on appelle aujourd’hui la guerre de Cent Ans.

Au cœur de cette histoire guerrière figurent le commanditaire de la tapisserie, Louis Ier d’Anjou, son père le roi Jean II le Bon et ses frères, le roi Charles V, Jean de Berry et Philippe le Hardi, duc de Bourgogne.

Comme dans le texte de l’Apocalypse, c’est une véritable armée « de feu et de soufre » qui parcourt les différentes scènes de la tapisserie d’Angers. Les belligérants anglais, dont le fameux et fastueux Prince Noir, y apparaissent sous les traits du Mal.
On y voit des montures et des cavaliers vêtus de fer, des mercenaires menaçants, des civils déterminés qui se défendent et protègent leur ville…
Autant d’images, incarnées et saillantes, du conflit qui ébranle alors le royaume de France.

La précision de ces représentations offre un formidable témoignage sur les techniques de combat, l’armement des hommes et l’équipement des chevaux au XIVe siècle.
Dans cette exposition, des armes (épées, fauchons, armes d’hast…), des protections du combattant (cotte de maille, casques, gantelet…), des pièces de harnachement du cheval (selle, mors…), objets historiques ou fac-similés, sont mises en regard de leur représentation sur l’œuvre textile.

L’armée de l’Apocalypse se matérialise et se met en marche.

  

Le panneau introductif à l’exposition © CMN

  

> Suite de l'exposition De feu et de soufre : La guerre de Cent Ans et les forces en présence >

MenuFermer le menu